Skip to content
Tags

William Grimes : La peau balafrée d’un esclave comme reliure pour la constitution américaine

02/02/2017

« J’espère que certains achèteront mon livre par charité, mais je ne suis pas un mendiant. Je suis désormais dans la misère la plus totale ; j’ignore où et comment je vais vivre ; j’ignore où et quand je vais mourir ; j’espère seulement être prêt. Si mon dos n’était pas aussi balafré après les coups de fouet infligés en esclavage, je léguerais par testament ma peau au gouvernement afin qu’elle soit prélevée et transformée en parchemin pour relier la Constitution de la glorieuse, heureuse et libre Amérique. Que la peau d’un esclave américain serve de reliure à la charte de la Liberté américaine. »

William Grimes, Life of William Grimes, the Runaway Slave. Written by Himself, New York, 1825, p. 68. Trad. fr. Hélène Tronc pour esclavesenamerique.org.

From → Témoigner, Violence

Les commentaires sont fermés.