Skip to content

Lunsford Lane : Actes de vente de ma femme et de mes enfants

03/01/2013

« Je suppose que ceux de mes lecteurs qui n’ont pas l’habitude de faire commerce d’êtres humains seront curieux de voir les actes de vente qui m’ont permis d’entrer en possession de ma propre femme et de mes propres enfants*. Ces deux actes ont été rédigés de la main de M. Smith. Voici le premier, pour ma fille Laura :

Sachez par les présentes qu’en contrepartie de la somme de deux cent cinquante dollars, qui m’a été versée en main propre, j’ai, ce jour, négocié et vendu, et que, par les présentes, je négocie, vends et transfère à Lunsford Lane, homme de couleur libre, une fille noire nommée Laura, âgée d’environ sept ans, et que, par les présentes, je justifie et défends que les droit et titre de ladite fille audit Lunsford et à ses héritiers sont libres des prétentions de quiconque.

En foi de quoi j’ai apposé ma signature et mon sceau au présent acte, à Raleigh, le 17 mai 1841.

B. B. SMITH, [sceau].

En présence de ROBT. W. Haywood.

Et voici l’acte de vente de ma femme et de six autres de mes enfants :

État de Caroline du Nord, comté de Wake

Sachez par les présentes qu’en contrepartie de la somme de mille huit cent quatre-vingts dollars, qui m’a été versée en main propre, et dont le présent acte accuse réception, j’ai ce jour négocié, vendu et transféré à Lunsford Lane, homme de couleur libre, une mulâtresse foncée nommée Patsy, un garçon nommé Edward, un deuxième garçon nommé William, un troisième garçon nommé Lunsford, une fille nommée Maria, un autre garçon nommé Ellick et une fille nommée Lucy, si bien qu’il détient et possède lesdits nègres, sans que quiconque puisse opposer de réclamation.

En foi de quoi j’ai apposé ma signature et mon sceau, ce 25 avril 1842.

B. B. SMITH [sceau]

En présence de TH. L. WEST. »

Lunsford Lane, The Narrative of Lunsford Lane, Formerly of Raleigh, N.C. Published by Himself, Boston, 1842, p. 53-54. Traduction française Hélène Tronc pour esclavesenamerique.org. Tous droits réservés.

* Après avoir acheté sa propre liberté, Lunsford Lane racheta sa femme et ses enfants, pour les libérer.

Les commentaires sont fermés.